Message du Chef du Secrétariat international de l’ITIE

Jonas Moberg

Depuis le dernier rapport de suivi, la mise en œuvre de l’ITIE a considérablement évolué. À travers les  49 pays mettant en œuvre l’ITIE dans le monde, 400 personnes travaillent à temps plein pour l’ITIE, dont les commissions nationales rassemblent 1  200 membres. Ces personnes sont au cœur d’un mouvement qui ne cesse de grandir et qui sait de mieux en mieux comment donner du sens à la transparence. Au sein du Secrétariat, notre principale mission consiste à aider ce mouvement à servir les communautés qu’il représente.

À la lecture des informations contenues dans les rapports publiés en 2015, je suis plus convaincu que jamais du rôle que l’ITIE peut jouer dans l’amélioration de la gouvernance du secteur. Dans les pays mettant en œuvre l’ITIE, les débats s’éloignent des événements et des processus techniques pour se rapprocher des enseignements que l’ITIE permet de tirer sur l’amélioration du secteur extractif et la préparation de suggestions politiques.

Les discussions s’intéressent de plus en plus à la propriété réelle, la transparence des contrats, l’ouverture du négoce des matières premières et l’exploitation minière artisanale et à petite échelle. Ces questions qui n’auraient pu être anticipées par l’ITIE il y a cinq ans sont traitées dans le présent rapport de suivi.

Le Conseil d’administration de l’ITIE et ses comités ont beaucoup œuvré pour suivre les progrès réalisés dans les pays mettant en œuvre l’ITIE, perfectionner la Norme ITIE, élaborer un nouveau processus de Validation et désigner un nouveau président. Une grande part de ce travail extrêmement éprouvant a fait l’objet de négociations ardues.

Nous devons continuer à promouvoir l’énergie et l’engagement de toutes les parties prenantes de l’ITIE — en particulier celles qui se trouvent dans les pays mettant en œuvre l’Initiative — en faveur d’une meilleure utilisation de la transparence et du renforcement de l’efficacité de l’ITIE et de son intégration dans les systèmes publics.

Depuis le bureau d’Oslo, je tiens à remercier le Conseil d’administration de l’ITIE pour les efforts colossaux qu’il a déployés ces trois dernières années. Je souhaite également la bienvenue aux nouveaux membres du Conseil qui vont poursuivre le travail engagé. Je remercie tout particulièrement la présidente sortante de l’ITIE, Clare Short, dont l’énergie et la vision ont permis à l’ITIE d’atteindre l’âge adulte. Enfin, je souhaite remercier toutes nos parties prenantes dont les contributions ont su renforcer l’impact de l’ITIE et dynamiser ses processus.

 

Jonas Moberg

Chef du Secrétariat international de l’ITIE

 

Conseil de l'ITIE 2013-2016 

Sydney, Mai 2013