Message de la présidente de l’ITIE

Clare Short

Copyright Abi Johnson

Bienvenue dans le Rapport de suivi 2016 de l’ITIE qui rassemble des informations et des témoignages en provenance des 49 pays de mise en œuvre de l’ITIE. 

Alors que je m’apprête à passer la main après cinq années passées à la présidence de l’ITIE, mes pensées se tournent vers les réalisations accomplies et les quatre défis que devra relever le prochain Conseil d’administration.

Au cours des cinq dernières années, l’ITIE a su renforcer son utilité, sa portée et sa solidité. Initialement limitée à quelques règles axées sur le rapprochement des revenus, sa mission prend désormais la forme d’une Norme sur la gouvernance élargie des ressources extractives. En parallèle de l’évolution rapide des attitudes et des pratiques sur des questions telles que la ventilation par entreprise des données sur les paiements, la transparence des contrats, la propriété réelle et le négoce des matières premières, la confiance entre les parties prenantes continue de se renforcer.

Mon mandat à la tête de l’ITIE s’est déroulé dans un contexte de forte croissance du secteur extractif qui a poussé les parties prenantes à s’attaquer aux défis de ce secteur. Alors que ma mission touche à sa fin, la situation est différente. Dans un climat où le prix des matières premières est bas, la nécessité de la bonne gouvernance est plus forte que jamais,
de même que les difficultés que cela génère. En plus d’empêcher un effondrement économique, les pays riches en ressources naturelles doivent aujourd’hui se préparer à tirer pleinement profit de la prochaine envolée des prix des matières premières.
 
Je tiens à féliciter le Conseil d’administration de l’ITIE et ses comités pour l’ampleur et la qualité du travail accompli, ainsi que le Secrétariat international pour son engagement constant. Je suis fière de céder ma place à Fredrik Reinfeldt qui, après avoir été Premier ministre du gouvernement de coalition suédois pendant la crise financière et président du Conseil européen dans un contexte d’âpres négociations, est plus que qualifié pour relever les défis qui l’attendent.

Clare Short
Présidente du Conseil d’Administration de l’ITIE